oh Yezz on part en balade!

*doux jésus ce titre…*

image-3.png

Hey hey, je sais je ne suis pas très présente sur ce blog dernièrement, que voulez-vous j’ai (encore) changé de travail, le temps file, nano grandit comme le haricot magique, bref je vous apprend rien les mamans, c’est la vie quoi…

Pour me faire pardonner je reviens avec un nouveau concours.

Et de nouveau pour vous faire gagner une super poussette Quinny!

Et pas n’importe laquelle: la toute nouvelle Yezz! son principe? ultra compacte, pliée, on peut même la porter sur le dos, ultra légère, maniable comme toutes ses copines, c’est une poussette canne hyper pratique et évidemment, elle arbore un look fun et original.

yezz.jpg

La gagnante aura même le choix du coloris:

image-7.png

Alors comment participe-t-on? c’est easy: dans les commentaires de cette note, on me raconte une anecdote sympa, marante, attendrissante, hilarante, sur sa poussette. Vous avez jusqu’au 27 mars alors go!

Si votre histoire mérite vraiment de passer à la postérité vous pouvez la copier-coller sur le mur de la page Facebook de Quinny.

Vous pouvez tenter votre chance chez E-zabel, ma poussette à Paris, Mon blog de maman et Mes doudoux et compagnie

****Petit plus vraiment sympa que je vous recommande également de tester: l’appli Paste your Face, le principe est fun: vous téléchargez votre photo et celle de votre bambin, en quelques clics, le tour est joué et une petite vidéo dont vous êtes les héros est prête à être partagée!

*EDIT*

Le (La) Gagnant(e) sera tiré au sort le 28 mars 2012.

Ne seront pris en compte que les commentaires de cette note. Ne m’envoyez pas vos participations par mail, ou sur d’autres notes de blog donc.

61 Comments

  1. lexou 13 mars 2012

    Je ne joue pas parce que j’ai la chance de l’avoir et qu’elle est EXTRA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  2. ka 13 mars 2012

    Le problème quand t’as une poussette normale, qui prend de la place, qui pèse une tonne, c’est que quand tu dois la sortir du coffre de la voiture.. généralement, y’a un bout qui se coince quelque part..
    alors tu tires.. tu tires.. trés fort.. pis quand ça lâche.. ben tu la prend dans l’nez.. Mais vraiment dans l’nez..
    et tout le monde sait .. que t’as pas de poussette YEZZ.. et que t’en voudrais bien une !!!!

    Répondre
  3. faby 13 mars 2012

    Ah avoir une poussette simple et légère… Entre mettre la combipilote de loulou, porter les 9-10 kg pour le mettre dans sa poussette, attacher les sangles alors qu’il pleure, mettre la capote de la poussette, se battre avec l’habillage pluie qui ne veut pas s’accrocher, essayer d’attacher le sac à langer dans les petits crochets de la poussette … tout ça dans un temps certain … on se dit qu’avec une poussette Yezz la vie serait plus simple pour maman, mais surtout pour bébé!

    Répondre
  4. Malorie 13 mars 2012

    Ma poussette ce n’est pas la plus merveilleuse du monde, elle est lourde, vieille, prend une place folle et en plus elle est moche!!!!!!!!! Ma fille préfère encore marcher je crois:) enfin je pense qu’elle changera d’avis en voyant cette belle poussette yess!!!!!!!! Bon il y a du travail car elle n’a pas un bon vécu pour les poussettes, il va falloir qu’elle fasse ses preuves!!! Et oui est ce que quand on l’attache ça ne fait pas mal? Est-ce que elle reste ne place une fois ouverte car ma poussette et bien je l’ouvre, je mets ma fille dedans et puis on entend un petit clic et en fait elle s’est défaite toute seule, du coup elle se referme avec ma fille à l’intérieur!!!!! Effet star garantie…. dans la rue on ne regarde que nous mais pas parce qu’on a une belle poussette yezz mais parce que notre poussette elle est vraiment pas top!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  5. Agnès 13 mars 2012

    J’habite pas très loin du stade de ma ville, dont le club de foot est en ligue 1 depuis peu. Ce jour-là il y avait un match, nous étions en rade de coton pour le change de bébé. Je me rends donc à la supérette du coin, avec mon très sociable bébé dans sa poussette, qui fait sourire sur sourire aux supporters de l’équipe adverse venus se ravitailler en bière avant le match. Eux faisaient les clowns pour l’amuser, ils envisageaient sérieusement de lui laisser leur écharpe, qu’il essayait d’attraper en riant.

    Répondre
  6. sabrina 13 mars 2012

    Je n’ai pas encore d’anecdote de « vécu » mais je suis allée récemment en boutique pour voir et essayer des poussettes.Eh,ben il est difficile d’en trouver une derrière laquelle on me voit,hein,un peu comme quand je suis derrière mon volant quoi…Les gens doivent penser que ma voiture se roule toute seule :/

    Répondre
  7. Lou 13 mars 2012

    J’ai une petite voiture et donc un petit coffre. Quand on rentre de ballade, il faut que je mette la petite dans son siège et après, je démonte ma poussette : j’enlève le hamac, j’enlève une roue, puis une deuxième et je range le tout en pièce detaché dans le coffre. Mais quand un jour,j’avais deja sortir ma pépette de son siège, j’ai été embete pour monter ma poussette. Du coup, j’ai mis ma Ptite Pomme dans le coffre. Si elle ca l’amuse, moi je fais mon sport pour la journée. Parce qu’essayer de jouet à la construction avec une demoiselle dans le coffre qui veut choper les roues toutes sales, ben je vous le dis, c’est ‘achement pas pratique du tout ! Celle qui ont une Quinny Yezz ne connaissent pas leur chance !
    ^_^

    Répondre
  8. Nathie 13 mars 2012

    Premier bébé, première poussette ; face à elle : maman et papa bac +4 en poche. Durée du match pour lire le mode d’emploi : 3 heures. Pièces que l’on a pas su où caser sur la poussette parce que non, on ne voit vraiment pas à quoi ça sert : 4. Résultat : poussette vainqueur par KO.

    Répondre
  9. Madame Ordinaire 13 mars 2012

    Alors comme je n’ai pas été choisie pour être reporter Quinny cette année (dommage car pour les fêtes qu’il y a chez nous en ce moment, le reportage aurait été sympa!!) je tente ma chance (Pour le coloris Grey Road)!
    Un jour que j’étais inspirée pour aller au marché avec mon aînée, j’avais pris la poussette plutôt que le porte Bébé car je savais que j’allais avoir des provisions à rapporter. J’avais laissé la voiture dans le parking souterrain du marché et pour en sortir je n’avais eu aucun problème avec l’ascenseur (Niveau -3). Une fois nos achats terminés, nous prenons l’ascenseur à nouveau jusqu’au niveau -1 pour aller payer avant de rejoindre la voiture. Il faut ensuite reprendre l’ascenseur pour descendre jusqu’au niveau -3 mais là, l’ascenseur ne fait que s’ouvrir avec des personnes (valides sans nul doute…) et notre poussette ne rentre pas dedans. Nous attendons, la porte s’ouvre une fois, deux fois, trois fois… La même scène. Je m’énerve et je décide de descendre avec la poussette dans l’escalier. Je me revois encore avec mes sacs de carottes, pommes de terre et poireaux, descendant les marches en portant la poussette (mon char…) avec mon Bébé (Sumo??) à l’intérieur, tout en pestant contre tous ces gens qui n’ont pas été capables de nous laisser la place dans l’ascenseur…
    Nous arrivons enfin à la voiture, je charge le tout, je me déshabille avant d’étouffer suite à l’effort fourni, je démarre… J’arrive à la borne pour sortir et notre tiquet reste bloqué. Forcément, avec dix minutes seulement pour sortir du parking, c’est limité.
    J’ai donc l’air d’une hystérique, décoiffée, littéralement en trans lorsque je m’adresse au gars du guichet pour lui expliquer ma mésaventure. Et lui de me répondre que « C’est comme ça ma p’tite dame! », pensant qu’il va ainsi faire calmer mon état… Il s’imagine donc que je vais payer à nouveau quand je lui réponds que s’il n’ouvre pas sa maudite barrière sur le champ, il peut faire un croix pour laisser sortir qui que ce soit de son parking (il n’y a qu’une sortie) car je ne déplacerai pas mon véhicule!
    Voilà, j’en suis sortie et je n’y suis plus jamais retournée!!
    Peut-être que si j’avais eu une poussette aussi légère, je n’aurais même pas tenté l’ascenseur…

    Répondre
  10. Marjorie 13 mars 2012

    Je suis enceinte de mon premier bébé donc je n’ai pas encore d’anecdote sur la poussette puisqu’on n’en a pas pour le moment 😉

    Par contre ma grand-mère m’a raconté une histoire super rigolote sur le landeau de ma maman : il y avait un fil qui pendait de la capote et pendant que ma grand-mère faisait les courses, ma maman qui était alors un bébé, a tiré, tiré, tiré sur le fil et quand ma grand-mère a regardé la poussette, il ne restait que la petite structure en métal! 🙂

    Répondre
  11. Doudou&Cie 13 mars 2012

    Je crois que j’ai fait une gaffe et l’ai posté sur un autre de tes articles, sorry.

    Génial c’est justement celle que j’ai dans le collimateur,
    légère et pratique, avec un second bébé qui pointe le bout de son nez, celle ci serait pratique pour le premier qui marche maintenant et qui devient de plus en plus autonome.

    Mon anecdote assez marrante, c’est lors d’un petit voyage en montagne, il y a quelques mois, les villages ne sont pas tous équipées pour recevoir les familles apparemment et en traversant les rues, on s’était habitué à longer les maisons parce que pas de trottoir adapté à une poussette, assez dangereux même. Bref, alors que nous avancions en tentant de ne pas se faire écraser. Et là, une camionnette en sens inverse, qui s’arrête devant nous et nous lance un « C’est une voie en sens unique » légèrement énervé. Et quelques instants plus tard, le conducteur se rend finalement compte que c’est un bébé que nous transportions. Crise de rire !

    Répondre
  12. dorianne 13 mars 2012

    Bébé, 3 mois, part en ballade avec sa super poussette a Lens afin de faire les boutiques…
    Poussette choisi avec grand soin, poussette qui faisait craquer maman depuis un bon moment…pour moi petit pirate né bien trop tôt…
    Grand soleil, maman m’installe donc dans ma super nacelle, s’equipe de ce qu’il faut pour un petit bébé comme moi ! Et c’est partis !!!!
    On se promène, maman est toute fiére de cette ballade, les gens se retourne sur la poussette (et sur moi bien sur^^) mais sur la route du retour alors qu’on s’apprête a monter la cote malheur !!!!
    Quelqu’un a eu la bonne idée de jeter quelques punaises sur le trottoir…verdict : on a crevait !!!!! Jamais maman n’a pensée a s’equiper d’une bombe anti crevaison pour les superbes roues gonflable de ma poussette^^
    Bon y’a pas, faut quand même rentrer a la maison, je commence a avoir trés faim moi. Maman prend son courage « souleve » la poussette légérement d’un coté et avance doucement tout en montant cette cote…
    Ouff, on a reussi mais maman n’en peu plus et moi non plus car mon ventre cri famine…
    Depuis, une petite bombe anti crevaison n’a plus quitté maman et ma poussette est devenu une experte en crevaison grrr vive les pneus gonflable…
    Maintenant, à 11 mois, je suis equipé d’une superbe quinny zapp xtra design, qui, elle, ne creve pas ! Mais j’avoue qu’une jolie quinny yezz me plairai enormenent (j’adore la grise^^)

    Répondre
  13. missplus 13 mars 2012

    J’avais fait l’achat d’une jolie poussette aux coloris flashy rose à pois vert pomme,(le coloris a son importance c’est juste pour vous indiquer que je ne passais pas inaperçue avec cette poussette) La 1ère fois et la dernière fois que je l’ai utilisé a été pour le moins folklorique. Chéri me l’avait mise (pliée) dans le coffre de ma voiture et nous voilà parti faire quelques courses avec ma princesse de 2 ans, arrivé à destination je la sors du coffre et la déplie toute fière de pouvoir me servir pour la 1ere fois de ma jolie poussettes aux tons flashy, je fais mes courses avec ma princesse puis on retourne à la voiture, je range les courses dans la voiture, met ma princesse dans son siège auto et là je reste 30 minutes dans le parking a essayé de replier cette maudite poussette. Les gens passent me regardent, certains s’arrêtent pour essayer de me donner un coup de main mais en vain, c’est peine perdue, finalement un gentil monsieur se propose de la mettre dans le coffre de son gros 4×4 et de me l’a ramener à la maison ouf!!!! La poussette arrive à la maison et tout le monde essaye à nouveau de la replier mais on n’ y est jamais arrivé. J’ai revendu la poussette sur un site de petites annonces a une maman qui n’a pas de voiture j’avais indiqué sur l’annonce que la poussette n’était pas repliable!!!! La maman était heureuse de cette bonne affaire et moi débarrassé de cet achat empoisonné. Depuis j’ai une quinny zapp mais je voudrai bien une quinny yezz et bon si je gagne je veux la pink Hybrid oui j’ai 2 princesses

    Répondre
  14. Mathilde B 13 mars 2012

    Bonjour,
    Wouahou ! Elle est terrible cette poussette !
    Elle serait super pour partir en ballade et surtout passer dans le coffre de ma Twingo (parce que notre tank actuel, lui ne passe pas) lol

    Je tente avec plaisir ^^

    Bonjour,
    Alors là je la trouve terrible cette poussette ! En grise elle est trop trop belle, en rouge aussi, ah et en rose aussi elle est canon, et en bleu aussi mdr

    Je tente ma chance avec plaisir.

    Alors une petite anecdote de poussette :
    C’était un après-midi, on allait faire une ballade au parc avec ma puce et mon chéri.
    Bon jusque là ça va lol. Ma puce avait du mal à rester tranquille dans sa poussette, elle préférait gambader. Bon on arrive au parc, on se met sur l’herbe. Je détache ma puce mais pour une fois elle veut pas descendre… donc on la laisse, nous on regarde autre part et d’un seul coup elle se met debout, se penche… Et tombe… avec la poussette. Heureusement, elle ne s’était pas fait mal en tombant.

    Merci pour ce concours !
    Bon après-midi !

    Répondre
  15. Mathilde B 13 mars 2012

    J’ai un peu buguée mdr
    J’étais sur mon bloc-notes à écrire et j’ai pas vérifier.
    Donc tu as un double bonjour, et cette poussette vaut bien deux terrible lol

    Répondre
  16. Nathalie 13 mars 2012

    Nous avons acheté notre 1ère poussette-canne qd notre boutchou a été en âge de marcher….mais pas encore pour de longues promenades… Très vite la poussette a commencé à perdre la visse et donc plusieurs fois le gamins s’est retrouvé à moitié plié dedans et nous avons écourté notre balade… Papa-bricoleur est intervenu à plusieurs reprises pour serrer la visse ce cette capricieuse mais rien à faire… Résultat, ce n’est pas kit de survie de bébé mais le kit de 1ère réparation qui ne quitte plus notre chère poussette 😉 Ce n’est pas que je n’aime pas tourne-visser tous les 10 km mais une nouvelle poussette pour le petit frère ou la petite soeur serait bienvenue…

    Répondre
  17. Mathilda_McStun 13 mars 2012

    Ben nous, les pousettes qu’on a (2) nous enquiquinent tellement qu’au final Crapeau ne les a jamais utilisées… Quand il avait pas les jambes efficaces, il se faisait porter à son plus grand bonheur (et je dis bien SON plus grand bonheur, parce que bonjour le dos) et depuis qu’il marche on le traîne partout à pied… Le seul hic, les grandes escapades qu’il n’arrive pas à suivre et le retour à la case départ… »Oui, d’accord, t’as gagné, viens j’te porte »… Sauf que maintenant il fait 12 kilos…
    Maudites poussettes.
    Alors siouplaît laissez nous dire Yezz aux pousettes!

    Répondre
  18. Edith 13 mars 2012

    Moi moi j’en veux une !!!! Ma poupie-jolie de 20 mois sera trop trop bien dedans…

    Voilà mon petit texte…

    Le décor : grisaille parisienne, pluie-qui-va-bien, un matin d’école… 8h50 à la bourre comme d’hab’…. l’école est déjà ouverte, on est encore à la maison…

    Poussette / acte 1 : on y vaaaaaaaaaaaaa !!!! allez allez !!! Elle me jette la poupie récalcitrante, qui hurle et se débat comme d’hab, un vrai ver de terre cette petite… punaise quelle gourde sa mère, voilà qu’elle s’est encore coincé les doigts au passage dans le fermoir…
    Décollaaaaaaaaaage ! Il pleut, et mon habillage pluie ? …. sprint jusqu’à l’école….. on pose le grand frère tout juste avant la fermeture des grilles…

    Poussette / acte 2 : il pleut vraiment là quand même…. la poupie commence à être trempée…. allez elle tente l’habillage pluie…. elle se bat avec les velcros, quand elle attache d’un côté, ça se détache de l’autre… et la Poupie ne l’aide pas beaucoup en tirant dessus…. bon ça a l’air de tenir, on file au supermarket !!

    Poussette / acte 3 : j’ai réussi à arriver, presque en pilotage automatique, pas facile de me pousser avec une seule main, le parapluie dans l’autre…. elle enlève l’habillage pluie, la poupie huuuuuuuuuuuurle, elle me préfère avec… bon faut pas chercher à comprendre hein…
    On zigzague dans les rayons, elle me cale ses articles dans mon mini panier (trop petit….?), elle en en mets aussi sur ma capote, bien sûr elle s’enfonce et voilà la tête de la Poupie toute écrasée…
    On arrive en caisse, la Poupie chouine, elle veut descendre « maman hop-là, maman hop-là ! »….

    Poussette / acte 4 : ouf ça y est elle a tout rangé dans des sacs, elle me les accroche aux poignées, se retourne pour payer…. et BAM…. me voilà les 4 roues en l’air, la poupie toute assommée…. le vigile se précipite, l’aide à redresser tout ça…
    Je fonce à la maison, toujours sous la pluie, chargée comme une mule, avec une poupie hurlante, 15 kilos de course….

    Poussette / acte 5 : enfin la maison !!!! je vais pouvoir souffler un peu…

    Répondre
  19. Laurence 13 mars 2012

    Un soir, chez la nounou, je croise la maman de l’autre petit garçon qui y est gardé. Elle me voit un sling à la main et me dit « Ah une autre écharpe ? et ajoute « ça à l’air bien compliqué, moi je trouve que vous vous compliquez un peu l’existence ! « .
    Je l’ai alors regardé mettre la combipilote de son fiston, le mettre dans sa poussette, le sangler alors qu’il pleurait, mettre la « capote » de la poussette, se battre avec l’habillage pluie, accrocher le sac à langer dans les petites languettes de la poussette … tout ça dans un temps certain …
    Moi, j’ai pris mon ptit Loulou, je l’ai installé dans le sling, il a lové sa tête dans mon cou et m’a fait des guilis alors que je lui enfilais son joli capuchon, mis ma zoli et mon sac à l’épaule (allez 2 min grand max !).
    Je l’ai regardée avec mon petit air suffisant et j’ai juste répondu « je ne crois pas non »
    Mouhahhahahahhahahahaahhh 🙂 »

    Répondre
  20. 100de 13 mars 2012

    lL y a quelques années, je faisais mes courses en hypermarché avec ma poussette, je me retrouve au rayon mode de ce dernier et en addict de la mode(qui se soigne) me voilà à dévaliser le rayon, une bonne 1/2 heure plus tard je me décide enfin à continuer mes courses et me voilà reparti avec ma poussette…
    Au rayon suivant, je me penche sur mon loulou pour voir si tout va bien et là je manque de m’évanouir car ce bébé n’est pas le mien;
    Je me suis précipitée au rayon fringues où mon loulou était toujours là et la maman a qui j’avais emprunté la progéniture ne s’est rendu compte de rien, elle aussi en pleine pulsion soldesque…

    Je croise les doigts car ma minisushi du haut de ses 20 mois se verrait bien dans une yezz en rose of course! Merci pour ce concours

    Répondre
  21. Laure La Pestouille Flamant 13 mars 2012

    bonjour merci pour ce concours 😉
    Chez nous la poussette a été la meilleure amie (ou ennemie) des premieres fois ….
    La premiere sortie de la maternité, toute neuve, toute fière de porter mon bébé d’amour 😉
    La premiere sortie tout court, rouge flamboyante car un camion de pompier si cher aux yeux de mon loulou aujourd’hui…
    Les premiers pleurs lors du premier jour d’adaptation chez la nounou…
    Les premiers pleurs pour s’endormir le soir, grace à elle, je pouvais endormir mon loulou avant de le mettre au lit…
    les premiers gouter à l’extérieur pris assis bien tranquille dans cette poussette…
    Les premiers dodos apres une longue promenade…
    Et pour nous aussi les premiers pincements de doigts AIEEEE
    Les premieres galeres pour le pliage dans la voiture…
    Les premiers maux de dos…
    Les premiers, purée mais pourquoi j’ai acheté cette poussette ?! Ah oui la couleur me plaisait…
    Bref, comme tout le monde la poussette est au quotidien notre meilleure amie ou ennemie…
    Aujourd’hui j’ai besoin d’en changer et celle ci me parait merveilleuse !!
    J’adore le gris
    merci encore pour ce concours
    laure

    Répondre
  22. Pouche 13 mars 2012

    La journée avait déjà mal commencée, il y a des jours comme ça, on est punie et on ne sait pas pourquoi ! Ce matin là, il pleuvait, mon réveil n’avait pas sonné, j’étais en retard pour aller bosser et déposer ma puce à la crèche…J’arrive comme une fleur à 10h00 au bureau (super !), ma chef fait la tête, bref, je passe une journée de merde! 17H30, il est l’heure de partir, j’ai mon manteau sur le dos et là ma chef me pose une question à la con sur un dossier, à ce moment là, j’ai envie d’être vulgaire et lui dire « tu vois pas que j’ai mon manteau là!!!! » Bref, je suis encore en retard pour récupérer ma puce… je cours, je cours, je stresse et j’arrive à la crèche décomposée et essoufflée (et oui jai 30 ans!). Mais comme j’aime me compliquer la vie, mon rdv chez le docteur était dans 20 minutes, on n’y sera jamais…(snif, snif, j’en ai marre!). Gros coup de stress, j’habille ma fille en 1 seconde, je la met dans sa poussette et file prendre le bus… On arrive chez le docteur et là….. c’est la catastrophe, je me suis trompée de poussette…. Malheur j’ai piqué la poussette d’une autre maman qui a qui peut-être passé une journée de merde tout comme moi…. c’est la loose totale !!
    Voilà, être maman c’est pas facile tous le jours, on est à côté des ses pompes parfois… en même temps, on avait la même poussette, vous savez la Mc Lar¨¨! La mienne est noire et celle ci était rouge, ça craint, hein ? Au moins avec la Quinny Yezz, je ne pourrais pas me tromper 😉 Merci pour ce concours

    Répondre
  23. Marina 14 mars 2012

    Bonjour,

    Merci pour ce concours. Je participe pour offrir cette belle poussette!

    Je pense que mon anecdote doit être marrante pour ceux qui imaginent la situation mais pour moi, rien que d’y penser, je transpire!

    Dans ma commune, il y a 4 docteurs dans le même centre médical pour 3 cabinets. Ma doctoresse, qui est arrivée la dernière, change de cabinet tous les jours (elle occupe les cabinets des autres docteurs quand ceux-ci sont en repos). Un des cabinets se trouve à l’étage, elle est donc à l’étage deux jours par semaine.
    Je ne choisi pas quand mes puces sont malades alors quand je demande un rendez-vous pour mes filles et que c’est à l’étage, pas facile de trouver la bonne solution.
    Alors avec une poussette double de 10kg et des bébés de 9 kg chacun, dur dur.
    Comme je n’habite pas très loin du centre médical (600m environ). J’ai pris la poussette double avec mes puces et deux cosys au bras droit. Arrivée au centre médical, j’ai enlevé mes filles de la poussette et je les ai mises chacune dans son cosy. J’ai laissé la poussette en bas et la secrétaire à porté un des cosys à l’étage. J’étais essoufflée!
    Et après il y a la consultation des filles et les pleurs qui vont avec. Puis on refait tout dans l’autre sens (filles dans cosys, descente des escaliers avec cosys, passage de cosys à poussette, trajet avec poussette double et les deux cosys au bras)!!!

    Mais bon, c’était moins dur que quand les filles avaient quelques mois. A ce moment là, la poussette double n’était pas adaptée alors j’avais une poussette simple, sur laquelle s’emboîte le cosy, et le porte-bébé. Une fois l’une avait très soif. J’ai dû lui donner le biberon alors que l’autre était dans le porte-bébé. J’étais debout (car assis avec un porte bébé, pas top du tout) et je portais la soeur glouton avec le bras gauche, bib dans main droite. Et je m’aidais de ma jambe gauche pour porter la puce (elle était donc assise sur ma cuisse gauche qui était relevée car j’étais debout). Ça va, j’aide à la visualisation de la scène?! Très sportif!

    Voilà pour mes petites anecdotes chez le docteur!
    Encore merci pour ce concours et bonne journée!

    Répondre
  24. julia 14 mars 2012

    Oulala elle m’a l’air géniale cette poussette!! Mon loulou a 19 mois et aime beaucoup marcher mais pas encore sur de grand trajet. Du coup cette quinny yezz serait juste parfaite (peut-être pas en rose sinon papa va faire une drôle de tête!).
    Voilà ma petite anecdote: enceinte de mon loulou, nous décidons avec futur papa d’aller acheter la super poussette trio qui coûte un bras!! Habitant à Nantes nous choisissons de prendre la poussette citadine.Grave erreur! Je me rend très vite compte que le trajet pour aller chez la nounou s’avère être le parcours du combattant, entre les poubelles sur le trottoir, les voitures garées n’importe comment qui m’obligent à descendre et remonter, sans parler des travaux, des trous et de la lignes de trams à traverser. Et ces foutues roues qui n’en font qu’à leurs têtes… Bref un soir, mon loulou devait avoir 14mois, je décide de prendre un nouveau chemin qui passe par une petite ruelle pavée. Bien sûr je tombe sur une voiture mal garée, je commence à descendre du trottoir sans m’apercevoir que ces saletés de roues sont restées coincées dans un pavé. Du coup au lieu d’avancer la poussette commence à basculer en avant avec mon loulou dedans bien sûr. Le temps de réagir et vue que cette poussette pèse 3 tonnes, j’arrive seulement à freiner la descente. C’est une maman inquiète et honteuse qui se dépêche de la retourner pour retrouver son loulou entier qui la regarde avec des yeux d’abord interrogatifs puis qui se met à rigoler!!
    Voilà saleté de poussstte! En y repensant maintenant j’en rigole mais moins sur le coup.
    Je croise les doigts et mon loulou aussi!!

    Répondre
  25. herisson08 14 mars 2012

    Bonjour,
    merci beaucoup pour ce super concours !
    j’habite pour ma part une ville pavée, et sur les pavés, les poussettes, il faut gérer. Résultat avec ma copine maman la dernière fois on décide d’aller se promener. On prend sa puce, la poussette, et on se ballade… Sauf que nous n’avons pas pu tenir plus de 5 min… déjà que nous avions du mal à faire avancer la poussette, Mila (sa fille) était toute bringballée là dedans et elle a fini par se mordre la langue en essayant de parler la pauvre :/ Nous sommes rentrée avec la puce dans les bras et la poussette que nous continuons de pousser. Avec cette pousette on aurait pu la prendre sur le dos et continuer à pied jusqu’à être loin des pavés!
    J’adore la poussette rose girly, trop fun 🙂
    Bonne fin de journée

    Répondre
  26. Valérie T 14 mars 2012

    Bonsoir,
    et ben juste la photo du petit garçon qui porte la poussette, déjà avec la mienne, même moi, je ne peut pas faire ça !!!
    Une anecdote ? quand je suis partie faire une course au supermarché près de chez moi…je part à pieds c’est pas loin. Bon déjà, il faut sortir la poussette du coffre de la voiture (un vieille clio) ça passe un peu juste, mais ça passe ! Bon, après tu ne peut plus rien mettre dans le coffre hein !
    Et oui, elle est dans le coffre parce que j’ai 2 étages, sans ascenseur + 1 enfant, euh elle pèse pas le poids de la Yezz ma poussette !!
    Bon arrivée au magasin, la galère, les roues ne roulent pas sur la sorte de carrelage, j’ai l’impression que les roues sont bloqués mais non, du coup à chaque fois que je redémarre, ça coince, impossible de tourner ! Bref, maintenant, j’évite !
    Merci pour le jeu.

    Répondre
  27. Catherine 15 mars 2012

    Avec BB3 qui arrive pour Septembre, je serai bien contente d’avoir une jolie poussette neuve en violet….
    Pas facile le choix de la poussette: laquelle prendre? une poussette canne, une plus confortable mais plus encombrante, une 3 roues?
    Du coup, pour les ainés on a eu une poussette canne « basique » mais qui se fait vieille, donc ce serait bien d’en avoir une neuve.
    D’autant plus qu’une fois la poussette actuelle s’est pratiquement refermée sur chouchou 2. Grand moment de solitude, surtout quand on essaie de bloquer à nouveau la poussette en position ouverte ni vu ni connu pour ne pas entendre de commentaire désagréable fait par tous ces gens qui sont très doués pour les critiques mais qui n’auraient pas la moindre idée de proposer leur aide!

    Répondre
  28. mon-nid 15 mars 2012

    Bonjour !
    Ma participation (dessin + texte) est visible sur mon blog:
    http://mon-nid.eklablog.com/accueil-c17737315#!/qui-veut-ma-poussette-canne-a44794367
    Merci !

    Répondre
  29. Thesmallfairy 15 mars 2012

    Bonjour bonjour géniale idée comme concours, chez nous les poussettes c est tout un poeme…
    Quand biscotti etait bb bb on avait une loola que je ne pouvais plus voir en peinture tellement elle etait lourde et encombrante a trimballer dans les transports en communs, heureusement qu elle était hyper confortable pour lui, alors on a changé… Pour Une Quax qui grincait grave et avancait droit quand elle voulait bien, on a reussit a l echanger et devinez quoi ??? C est la mm grhhhhhhh alors celle ci forcement elle nous fait rever… Bonne journee

    Répondre
  30. Maud 16 mars 2012

    « Il était temps !!! Maman m’a enfin sorti de ma nacelle, et je peux maintenant observer le paysage depuis ma poussette… et c’est fou tout ce qu’on peut voir dehors, quand on n’est pas tout au fond d’une nacelle, avec une capote au-dessus de la tête !

    D’abord, la position est différente : je suis un peu assis, et plus allongé sur le dos. Pour l’instant, je suis dans le cosy, encore trop petit pour être dans le hamac… C’est une belle poussette, la Peg Perego Plicko 3, avec nacelle, cosy et hamac, mais d’ici 2 ans, il en existera sûrement de bien mieux, plus belles, plus high tech, plus maniable, plus compacte (parce que la mienne prend quand même tout le coffre de notre Honda Jazz !), plus flashy…euh, nan, de ce côté-là, Maman a déjà fait fort, avec son vert anis qui pète, on attire tous les moucherons !

    Mais surtout, je peux voir le paysage défiler… les arbres, les voitures, les motos… bon, évidemment, celle que je ne peux pas louper, c’est Maman ! Je suis face à elle (pas encore face à la route) en permanence… mais j’arrive bien à tourner la tête de gauche à droite pour voir tout ce qu’il se passe.

    C’était la première sortie dans la poussette de cette façon, et c’était rapide, juste l’aller-retour sur le chemin devant la maison. Sauf qu’une fois arrivé au bout, j’ai eu le malheur de lever les yeux, et j’ai vu ces grands arbres au-dessus de ma tête… ils étaient tellement immenses… j’ai eu l’étrange impression qu’ils allaient me tomber sur la tête !! Alors là, je me suis mis à hurler très fort sans m’arrêter… j’essayais de prévenir Maman, qu’elle avance très vite, pour éviter ce massacre !! Sauf qu’elle, au lieu d’avancer plus vite, elle s’est arrêtée, parce qu’elle se demandait ce que j’avais… et moi, du coup, je hurlais encore plus, parce que j’avais la trouille de ces gigantesques monstres…. Alors là, elle m’a carrément sorti de la poussette pour essayer de me consoler. Mais ça marchait pas, parce qu’on n’avait pas bouger d’un poil, alors je hurlais toujours… elle a bien failli me prendre dans les bras pour le retour, mais comme ça changeait absolument rien, elle m’a finalement reposé, rattaché et on s’est enfin éloigné de ces arbres de malheur… et je me suis calmé ! Le retour a été plus rapide que l’aller, parce que Maman avait peur que je me remette à pleurer… ce qui a été le cas quand une moto est passée juste à côté de nous ! ça fait un de ces bruits ces engins-là…

    Vous l’avez sûrement compris, je suis un brin peureux… »

    C’est l’histoire de mon frère, quand il était petit (il y a un peu plus de 2 ans)… maintenant je me frappe la même poussette que lui… alors que j’aurais bien aimé une poussette plus légère, et surtout avec une couleur plus girly ! Bref, on me refile tout le matos de mon frère, et j’aimerais bien un truc à moi… alors siouplé, une petite yezz, ça serait chouette !

    Merci,
    Noémie.

    Répondre
  31. Emmanuelle 16 mars 2012

    Merci pour ce concours ! Ce serait vraiment génial de gagner cette magnifique poussette alors je me lance :

    8h10 : je suis en congé aujourd’hui en raison de nounou absente. Il est temps de partir pour emmener mon aînée de trois ans et demi (très important le et demi !) à l’école accompagnée de sa petite sœur qui aura 1 an la semaine prochaine. Comme d’habitude nous ne sommes pas en avance…
    Il fait vraiment très beau et je vais donc profiter du beau temps et du fait que ma grande soit à l’école le matin pour aller faire quelques courses sur le marché et un peu de shopping pour ma fille ainée qui n’a plus rien à se mettre (si ! si ! toutes les filles n’ont plus rien à se mettre y compris à trois ans et demi)
    J’hésite entre porter la cadette sur mon dos dans l’écharpe de portage ou bien la mettre dans la poussette. Tout bien réfléchi et après n’avoir pas réussi au bout de 10 minutes à attacher mon petit asticot sur le dos, j’opte pour la poussette et mon dos m’en remercie au passage car la minette fait 10 Kg bien tassés.

    8h20 en route pour l’école et au pas de course s’il vous plait…
    Sur le chemin de l’école les embuches habituelles : les trottoirs qui penchent dans mon quartier, les véhicules stationnés sur le trottoir,… et ma poussette digne d’un tank qui n’en fait qu’à sa tête.

    8h30 nous arrivons à l’école pile à l’heure si ce n’est que je dois encore accompagner ma grande dans sa classe qui se trouve à l’étage. Aller hop, je prends sa sœur dans les bras et nous grimpons tant bien que mal, enfin surtout moi qui ai un asticot de 10 Kg d’un côté et ma grande de 15 Kg accrochée à mon pantalon qui me tire en arrière. Nous arrivons enfin dans sa classe un câlin avec un seul bras un bisou et à tout à l’heure !

    8h45 : Ouf mission déposer la grande à l’école accomplie. Direction le marché. Là tout se passe comme prévu : j’écrase quelques pieds en tentant de manœuvrer mon bulldozer, me confond en excuses, mais fait mon plein de fruits et légumes.

    10h : Youpiiii ! il me reste un peu de temps pour faire un peu de shopping. Je me dirige vers la rue commerçante.

    10h10 : 1er magasin et là première épreuve ( et oui faire du shopping ça se mérite ! ) entrer dans le magasin en marche arrière tout en tenant la porte sans rentrer dans les portants de vêtements. Bing !Bang !, je cogne ma poussette contre les montants de la porte et finit par quasiment m’effondrer dans le portant derrière moi : je n’ai pas pris l’option discrétion aujourd’hui ! Alertée par tant de bruit la vendeuse accours et ouvre la porte bien grand afin qu’elle tienne ouverte. « Hum ! Merci Madame ! Je sais je ne suis pas douée ! » .
    La deuxième épreuve consiste à tenter de regarder les articles du magasin en slalomant entre les rayons sans toucher les vêtements et surtout sans que la puce ne les attrape pour s’en servir de doudou… Ce n’est pas gagné là non plus. Voyant que la vendeuse n’est pas ravie que ma puce parvienne malgré mes efforts à poser ses petits doigts baveux (Ben oui elle fait ses dents !) sur les vêtements, je gare ma poussette dans un coin et entreprend d’explorer le magasin (qui est petit je précise) imaginant que ma puce allait attendre gentiment les quelques minutes nécessaires. Ah c’est beau de rêver. Je n’ai pas fait trois pas qu’un hurlement digne d’une alarme d’incendie retentit… Et oui c’est bien ma puce qui voyant s’éloigner Maman de quelques mètres et qui n’a plus de vêtements à se mettre sous la dent manifeste son mécontentement. Bon ben on va y aller là !
    La troisième épreuve consiste à sortir du magasin un peu plus discrètement qu’en entrant et à trouver comment cette satanée porte tient ouverte toute seule. Bon j’ai réussi à coincer la porte. Je sors en disant au revoir à la vendeuse visiblement soulagée de retrouver le calme dans sa boutique.

    10h30 : nous sommes dehors. Tous les magasins de la rue sont configurés de la même manière que celui dont nous venons de sortir. Je renonce donc à ma séance de shopping. Je reviendrais seule…Snif !

    Si j’avais eu la Yezz :

    8h10 : Il est temps de partir pour emmener mon aînée de trois ans et demi (très important le et demi !) à l’école accompagnée de sa petite sœur qui aura 1 an la semaine prochaine. Comme d’habitude nous ne sommes pas en avance…

    8h15 : tout le monde est habillé et prêt, je mets ma cadette dans sa superbe poussette Yezz violette et en route pour l’école.

    8h25 : c’est sans encombres et zen que nous parvenons à l’école. Ma grande m’a raconté qu’elle allait chanter avec la maitresse ce matin. J’ai pu discuter à 100% avec elle car ma poussette hyper maniable connaît par cœur le chemin de l’école. Je prends ma petite dans un bras et plie la poussette de l’autre main. Je monte les escaliers ma poussette sur le dos. Je déplie la poussette une fois en haut et installe de nouveau la petite : je fais un gros câlin à la grande avec mes deux bras, un bisous et à tout à l’heure.

    8h35 : Je sors de l’école et me dirige vers le marché afin de faire le plein de fruits et légumes.

    9h00 : dans la file d’attente d’un producteur de légumes une dame est en admiration devant cette poussette design, colorée qui a l’air tellement pratique et légère. Je ne peux pas m’empêcher de faire de la publicité pour ma super poussette.

    9h45 : J’ai terminé mon marché. Il me reste du temps pour aller faire un peu de shopping pour ma grande fille qui n’a plus rien à se mettre.

    10h00 : 1er magasin, il vient juste d’ouvrir. Je rentre sans difficultés, je parviens même à faire en sorte que la porte demeure ouverte. Je navigue sans difficultés entre les rayons et repère un ensemble trop mignon bien coloré comme j’aime pour ma grande puce. La petite quant à elle a repéré une petite robe qu’elle tente d’attraper.

    10h10 : Je sors du premier magasin un sac sous le bras et me prépare à explorer les autres magasins de la rue commerçante.

    10h45 : ma séance de shopping est finie. J’ai trouvé 2 tenues pour ma grande et une robe pour la petit , je suis ravie ! Ce sera tout pour aujourd’hui car il est temps de rentrer à la maison pour déposer les courses puis d’aller récupérer la grande à l’école.

    Il ne me reste plus qu’à trouver des vestes de demi-saison pour mes puces. Maintenant que j’ai ma nouvelle poussette Yezz je pourrais même emprunter le métro et aller faire mes courses en centre-ville.

    Répondre
  32. Céline 16 mars 2012

    Une fois n’est pas coutume, je tente ma chance moi aussi 😉

    Je n’ai pas particulièrement de bons rapports avec ma poussette. Il faut dire que c’est un modèle bas de gamme, très lourd, peu maniable et assez encombrant. Mais pourtant, durant toute une période, elle m’a rendue de fiers services.

    J’ai gardé pendant quelques mois un petit garçon qui avait 1 an de moins que mon Loulou. La poussette était donc l’élément indispensable de nos sorties quotidiennes au parc. Mon meilleur souvenir ce sont les courses folles dans les rues de ma ville pour arriver à l’heure à la maison pour « l’heure des mamans », le petit dans la poussette, le grand debout sur le châssis, les deux riant aux éclats, grisés par la vitesse et par mes imitations de bruit de voiture de course. Et si j’avais le malheur de ralentir la cadence ou de m’arrêter quelques instants pour reprendre mon souffle, on me criait des « encore » entre deux éclats de rire.

    Finalement rien que pour ces moments de rigolade, je ne la déteste pas tout à fait cette satané poussette, mais j’avoue qu’une plus légère, compacte et innovante ça ne serait pas de refus 😉

    Répondre
  33. Marie alias flimbouille 16 mars 2012

    Je n’ai pas acheté de poussette : j’ai récupéré celle qu’une collègue avait dans son grenier depuis un certain temps par soucis d’économie. Certes, elle était nickel quand je l’ai acheté, propre, peu usée, mais tellement passée de mode avec son tissu vichy et ses grosses roues pneu, qu’un jour, en faisant mes courses, deux jeunes m’ont vanné… Ils ont vu ma poussette, se sont penché pour voir ma fille endormie dans sa nacelle habillée avec son petit jean et ses Converse taille 18 au pied, et l’un d’eux m’a dit « Waaa, elle est super fashion votre petite, vu ce dans quoi vous la trimballez, je m’attendais à la voir habillée avec une robe au crochet et un petit bonnet en dentelle genre Laura Ingalls »
    Depuis, la poussette est rangée au cellier, et je promène ma fille dans une écharpe Je Porte Mon Bébé…
    Mon cœur de maman stylée et moderne ainsi que mon dos un peu endolori réclame une Yezz… SIVOUPLéééééééé! ^^
    Merci 🙂

    Répondre
  34. Testinaute@home 18 mars 2012

    Bonjour

    Merci pour ce super concours de la mort, qui tue!
    Moi je n’ai pas une anecdocte attendrissante mais une anecdocte effrayante avec ma poussette!!
    Le jour où je l’ai vu partir seule, franchir le trottoir pour finalement se renverser sur la route! Bon, heureusement j’avais mon bébé dans mes bras à ce moment là…mais depuis je n’oublie jamais de vérifier 2 fois que le frein est bien enclencher!!!
    @+

    Répondre
  35. ghislain 19 mars 2012

    merci pour ce concours auquel je souhaite participer,sait’on jamais?Le jeu en vaut la chandelle et je suis joueur!

    C’est parti!

    Deux moi avant l’arrivé de bébé2,nous avons consacré un samedi à la tournée des magasins de puériculture en quete du graal,euh,non de la poussette idéale!
    Nous étions accompagnés de notre numéro1,agé de 3 ans,qui souhaitait etre présent.
    Nous allions de magasins en magasins,de revues en revues,de vendeuses en vendeuses (dont beaucoup découvraient les poussettes en meme temps que nous!!!) et ce durant des heures.
    Dans chaque magasin,Numéro 1 essayait d’attirer notre attention « papa,yiens,maman,yiens voir! »
    « Attends,mon loulou,papa et maman sont occupés,une minute! »
    Et soudain,nous voyons passer devant nous,une poussette qui roulait toute seule!(elle avait été lancée par notre fils!)
    Et là la vendeuse dit « C’est la nouvelle zapp xtra de Quinny,on peut y fixer le pebble! »Un regard vers mon mari et nous avons dit en choeur »on prend celle là! » et notre fils de rajouter « z’voulais l’dire mais vous z’écoutez pas!!! »
    Numéro 3 étant en route,il serait comme un pape dans la zapp xtra de Numéro 2 et Numéro 2 dans une YEZZ toute rose!!!

    J’espère que mon anecdote vous aura amusé

    merci pour ce concours

    à bientot peut etre…

    Répondre
  36. julpenar 19 mars 2012

    C’est l’histoire de jeunes parents habitant à la campagne. Ils choisissent une poussette, certes un peu plus encombrante que la normale mais avec des vrais pneus pour pouvoir trimballer leur progéniture dans les nombreux bois et chemins de traverses du coin. cui, cui cui, les oiseaux chantent et tout ça…
    Comment ont-ils fait pour ne pas penser à la taille minuscule de leur voiture ? Rien que le chassis prend tout le coffre. Résultat, la poussette reste… à la maison et ne sert qu’à se promener dans le coin. Pour le reste, on le fait avec les poussettes des parents ou avec le sac à dos !
    Donc une petite yezz ne serait pas de refus !
    Merci pour le concours !

    Répondre
  37. yeahyeahgirl 19 mars 2012

    oh j’en ai pleins moi ! ma poussette est nase alors je reste tout le temps coincée quelque part mais le top c’est dans les tourniquets du rer, je suis obligée de mettre ma Nina au ras du sol de la passer sous le tourniquet tout en tenant la porte pour pas qu’elle se referme, et évidemment une fois sur deux j’oublie de valider ma carte donc je dois tenir la poussette d’une main, la porte de l’autre et avec mon gogo gadget au bras je dois sortir ma carte et la valider, bref la poussette dans le RER c’est la misère. ah oui et aussi, ma fille a 10 mois et je ne sais toujours pas mettre le frein à la poussette donc dans le bus je mets discretos mon pied sous une roue pour pas que ça roule en cas de virage et je regarde avec envie les femmes qui ont un frein avec une grosse pédale rouge (le frein évident quoi) ! l’autre jour un mec sur le quai du métro me dit ‘mettez le frein c’est bon, je vous aiderai à monter dans le train’ ! honteuse avec une toute petite voix je lui ai dit ‘je sais pas le mettre …’ je me suis sentie si seule !!!

    Répondre
  38. Laurence 19 mars 2012

    Ma poussette, je la trimbale partout depuis bientôt 3 ans. Et elle va me servir de nouveau pour un petit être en devenir…

    Dernière histoire avec ma tendre complice : l’ascension de la tour eiffel.

    Par un joli samedi du mois de février, voilà que mon amoureux et moi avons comme projet d’aller voir Paris de la Tour Eiffel. Plutôt loufoque pour des personnes qui habitent en petite couronne de Paris.

    Hop hop hop, billet électronique acheté, nous nous rendonx avec notre coupe-fil voir la grande dame en acier. Suite à un problème d’ascenseur, le coupe-fil s’avère inutile. Deux heures d’attente avec une p’tite loupiotte de 2 ans, bien trop long.

    C’est alors que la mission poussette solidarité commence. Nous grimpons les 670 marches avec loupiotte et poussettes chéries. Mon amoureux porte la loupiotte et moi la poussette. Et là, MIRACLE, des personnes m’aident à porter la poussette… Joli moment de solidarité.

    Arrivée au sommet des 670 marches, la poussette était devenue star. Et moi mes stars, c’étaient les chouettes personnes qui m’avaient aidé dans ma pénible ascension…

    Répondre
  39. Origami 19 mars 2012

    Mon anecdote me fait encore bien rire, mais elle date de l’époque où je n’avais pas encore de bébé.

    C’était le jour de mon mariage, nous étions partis pour la mairie, mon futur, ma maman et moi. Pour des raisons d’organisation, nous avions pris la poussette de ma belle-soeur, heureuse maman de cinq enfants, pour la lui rapporter à la mairie.

    Je vous brosse le tableau : une mariée avec tous les accessoires imaginables, son promis également beau comme un camion, qui marchent droit vers la mairie, avec la belle-doche qui ferme la parade en poussant une poussette vide.

    J’avais l’impression que j’allais pondre d’une minute à l’autre.

    Répondre
  40. celine OL 20 mars 2012

    Bonjour !
    Je participe ! Elles sont superbes ces poussettes.
    Il m’est arrivé plein de choses pas forcément très rigolotes avec ma poussette (qui n’est pas mon amie, pour moi poussette rime avec galère !) mais ce que je retiendrais concerne mes anciens voisins qui étaient un peu spéciaux.
    Comme dans mon ancien immeuble nous n’avions pas d’ascenseur, nous avions obtenu l’autorisation de laisser notre poussette dans le hall. Un matin je descend avec ma fille pour partir à la crèche : la poussette a disparu !! C’est la panique : on nous l’a donc volé ! Après avoir cherché en vain, je pars à la crèche avec ma fille dans le porte-bébé. A mon retour, je croise ma voisine sur le trottoir et je lui raconte que l’on m’a volé ma poussette et sa réponse m’a laissé stupéfaite. Mais non me répondit-elle, ne vous inquiétez pas, c’est mon mari qui en avait besoin pour transporter quelque chose (gloups !) et il vous l’a juste emprunté !!
    Je n’ai pas osé protester tellement j’étais estomaquée et je n’ai jamais su ce qu’était le « quelque chose » qu’il avait transporté dedans !!
    Voila ! Merci pour ce concours !

    Répondre
  41. Julia 20 mars 2012

    OHlalala, il me la faut cette pousette, elle a l’air vraiment vraiment pratique. J’habite au 5éme sans ascenseur, je laisse donc ma pousette au rdc, en face de chez mon voisin, charmant mais sans enfants. Un matin, je descend, 10 kg de bébé dans les bras, un sac a main lourd comme pas possible, un sac pour chez la

    Répondre
  42. Julia 20 mars 2012

    Oups, mon message est parti trop vite. Je continue: donc chargée comme une mûle, et en retard comme un matin sur deux, je me dirige vers ma pousette, garée dans le hall d’entrée et là: mon voisin s’en était servie pour stocker les biéres de sa soirée de la veille!!! Chouette!!!

    Répondre
  43. Emmanuelle 21 mars 2012

    Oups ! Je me suis trompée en tapant mon adresse mail alors je recommence :

    Merci pour ce concours ! Ce serait vraiment génial de gagner cette magnifique poussette alors je me lance :

    8h10 : je suis en congé aujourd’hui en raison de nounou absente. Il est temps de partir pour emmener mon aînée de trois ans et demi (très important le et demi !) à l’école accompagnée de sa petite sœur qui aura 1 an la semaine prochaine. Comme d’habitude nous ne sommes pas en avance…

    Il fait vraiment très beau et je vais donc profiter du beau temps et du fait que ma grande soit à l’école le matin pour aller faire quelques courses sur le marché et un peu de shopping pour ma fille ainée qui n’a plus rien à se mettre (si ! si ! toutes les filles n’ont plus rien à se mettre y compris à trois ans et demi)

    J’hésite entre porter la cadette sur mon dos dans l’écharpe de portage ou bien la mettre dans la poussette. Tout bien réfléchi et après n’avoir pas réussi au bout de 10 minutes à attacher mon petit asticot sur le dos, j’opte pour la poussette et mon dos m’en remercie au passage car la minette fait 10 Kg bien tassés.

    8h20 en route pour l’école et au pas de course s’il vous plait…
    Sur le chemin de l’école les embuches habituelles : les trottoirs qui penchent dans mon quartier, les véhicules stationnés sur le trottoir,… et ma poussette digne d’un tank qui n’en fait qu’à sa tête.

    8h30 nous arrivons à l’école pile à l’heure si ce n’est que je dois encore accompagner ma grande dans sa classe qui se trouve à l’étage. Aller hop, je prends sa sœur dans les bras et nous grimpons tant bien que mal, enfin surtout moi qui ai un asticot de 10 Kg d’un côté et ma grande de 15 Kg accrochée à mon pantalon qui me tire en arrière. Nous arrivons enfin dans sa classe un câlin avec un seul bras un bisou et à tout à l’heure !

    8h45 : Ouf mission déposer la grande à l’école accomplie. Direction le marché. Là tout se passe comme prévu : j’écrase quelques pieds en tentant de manœuvrer mon bulldozer, me confond en excuses, mais fait mon plein de fruits et légumes.

    10h : Youpiiii ! il me reste un peu de temps pour faire un peu de shopping. Je me dirige vers la rue commerçante.

    10h10 : 1er magasin et là première épreuve ( et oui faire du shopping ça se mérite ! ) entrer dans le magasin en marche arrière tout en tenant la porte sans rentrer dans les portants de vêtements. Bing !Bang !, je cogne ma poussette contre les montants de la porte et finit par quasiment m’effondrer dans le portant derrière moi : je n’ai pas pris l’option discrétion aujourd’hui ! Alertée par tant de bruit la vendeuse accours et ouvre la porte bien grand afin qu’elle tienne ouverte. « Hum ! Merci Madame ! Je sais je ne suis pas douée ! » .
    La deuxième épreuve consiste à tenter de regarder les articles du magasin en slalomant entre les rayons sans toucher les vêtements et surtout sans que la puce ne les attrape pour s’en servir de doudou… Ce n’est pas gagné là non plus. Voyant que la vendeuse n’est pas ravie que ma puce parvienne malgré mes efforts à poser ses petits doigts baveux (Ben oui elle fait ses dents !) sur les vêtements, je gare ma poussette dans un coin et entreprend d’explorer le magasin (qui est petit je précise) imaginant que ma puce allait attendre gentiment les quelques minutes nécessaires. Ah c’est beau de rêver. Je n’ai pas fait trois pas qu’un hurlement digne d’une alarme d’incendie retentit… Et oui c’est bien ma puce qui voyant s’éloigner Maman de quelques mètres et qui n’a plus de vêtements à se mettre sous la dent manifeste son mécontentement. Bon ben on va y aller là !
    La troisième épreuve consiste à sortir du magasin un peu plus discrètement qu’en entrant et à trouver comment cette satanée porte tient ouverte toute seule. Bon j’ai réussi à coincer la porte. Je sors en disant au revoir à la vendeuse visiblement soulagée de retrouver le calme dans sa boutique.

    10h30 : nous sommes dehors. Tous les magasins de la rue sont configurés de la même manière que celui dont nous venons de sortir. Je renonce donc à ma séance de shopping. Je reviendrais seule…Snif !

    Si j’avais eu la Yezz :

    8h10 : Il est temps de partir pour emmener mon aînée de trois ans et demi (très important le et demi !) à l’école accompagnée de sa petite sœur qui aura 1 an la semaine prochaine. Comme d’habitude nous ne sommes pas en avance…

    8h15 : tout le monde est habillé et prêt, je mets ma cadette dans sa superbe poussette Yezz violette et en route pour l’école.

    8h25 : c’est sans encombres et zen que nous parvenons à l’école. Ma grande m’a raconté qu’elle allait chanter avec la maitresse ce matin. J’ai pu discuter à 100% avec elle car ma poussette hyper maniable connaît par cœur le chemin de l’école. Je prends ma petite dans un bras et plie la poussette de l’autre main. Je monte les escaliers ma poussette sur le dos. Je déplie la poussette une fois en haut et installe de nouveau la petite : je fais un gros câlin à la grande avec mes deux bras, un bisous et à tout à l’heure.

    8h35 : Je sors de l’école et me dirige vers le marché afin de faire le plein de fruits et légumes.

    9h00 : dans la file d’attente d’un producteur de légumes une dame est en admiration devant cette poussette design, colorée qui a l’air tellement pratique et légère. Je ne peux pas m’empêcher de faire de la publicité pour ma super poussette.

    9h45 : J’ai terminé mon marché. Il me reste du temps pour aller faire un peu de shopping pour ma grande fille qui n’a plus rien à se mettre.

    10h00 : 1er magasin, il vient juste d’ouvrir. Je rentre sans difficultés, je parviens même à faire en sorte que la porte demeure ouverte. Je navigue sans difficultés entre les rayons et repère un ensemble trop mignon bien coloré comme j’aime pour ma grande puce. La petite quant à elle a repéré une petite robe qu’elle tente d’attraper.

    10h10 : Je sors du premier magasin un sac sous le bras et me prépare à explorer les autres magasins de la rue commerçante.

    10h45 : ma séance de shopping est finie. J’ai trouvé 2 tenues pour ma grande et une robe pour la petit , je suis ravie ! Ce sera tout pour aujourd’hui car il est temps de rentrer à la maison pour déposer les courses puis d’aller récupérer la grande à l’école.

    Il ne me reste plus qu’à trouver des vestes de demi-saison pour mes puces. Maintenant que j’ai ma nouvelle poussette Yezz je pourrais même emprunter le métro et aller faire mes courses en centre-ville.

    Répondre
  44. nature74 21 mars 2012

    réponse: quand j’ai perdu ma poussette dans une descente
    je joue pour la red

    Répondre
  45. SEGO 21 mars 2012

    Une anecdote pas très glorieuse… J’utilise le cosy pour la 1ère fois. Pour le fixer dans la voiture pas de pb. Mais quand j’ai du le mettre sur la poussette, impossible de comprendre comment l’attacher à la base de la poussette… J’ai passé 30 min à me débattre pour finalement aller à mon rdv avec le cosy dans les bras… Un peu crevant tout ça!!

    Répondre
  46. FannyD 23 mars 2012

    Une anecdote qui ne se passe pas chez moi mais chez mon frère. En attendant leur premier bébé, ils avaient acheté la poussette qui trônait au milieu de la chambre de la future petite.
    Pendant ces quelques semaines, la poussette n’était pas réellement à l’abandon puisque Monsieur le Chat de la maison avait trouvé le panier très à son goût et très confortable, il avait vite pris l’habitude d’y faire ses siestes, voire d’y rester au chaud toute la journée… Les maîtres de la maison n’avaient pas à l’époque mesuré la rapidité avec laquelle un chat peut dominer un territoire car quand le bébé est arrivé et que la poussette a de suite été réaffectée à son usage, le chat lui ne l’entendait pas ainsi.
    Et c’est comme ça que le village entier avait le privilège d’admirer les promenades du bébé et du chat car il n’a jamais voulu rendre sa place!

    Répondre
  47. Aurore26100 26 mars 2012

    Pas vraiment drôle mais moi ça me fait sourire.

    Depuis quelques semaines sur toutes les photos où ma fille est dans sa poussette on peut la voir avec le bras bien haut.

    Tout le monde est charmé « oh elle fait coucou ».

    En fait elle est obsédée par l’étiquette du pare-soleil qu’elle arrive à effleurer mais pas à attraper.

    Mais je dois avouer que ça fait de belles photos.

    Répondre
  48. mon-nid 26 mars 2012

    Je vais faire du shopping. Avec Bouchon (forcément), et avec ma bonne vieille poussette des familles (BVPF pour les intimes). J’arrive à la voiture. Humpf… Bouchon assis… Bouchon sanglé… Bouchon prêt à décoller. J’ouvre le coffre, et j’appuie sur le levier pour fermer BVPF. J’appuie, donc, sur le levier… rien. Je re-appuie sur le levier… toujours rien. Je défonce ce ****** de levier… et rien… Je pleure. Fort. Je donne un coup de pied à BVPF. Je me fais mal au pied. Je crie. J’attrape BVPF ouverte par une main et la soulève de 20cm (j’ai le modèle BVPF sumo). Je la repose. J’attrape BVPF avec les deux mains, et l’amène à hauteur du coffre. Je me rends alors compte qu’il y a déjà les vélos de Coquillette et de Hérisson dans notre coffre-placard. Je jette BVPF de dépit. Je hurle. Je sors les vélos du coffre, les colle au fond de notre place de garage, en espérant qu’aucun convoiteur ne passera dans le coin. Le coffre est libre. Je ramasse BVPF qui attend piteusement à côté, la re-soulève à deux bras, et la colle dans le coffre. Ouverte, toujours. Bah oui… Je ferme le coffre. Il coince. BVPF est trop encombrante, ouverte. Je tasse. Je referme le coffre. Il coince toujours. Je donne un coup de pied à la voiture. Je me re-fais mal au pied. Je couine. J’attrape mon pied. Il bouge encore. Je regarde BVPF. Je regarde le coffre. Ca ne passera pas. Je tasse. Je referme le coffre. Il ferme. J’entends crac. Je n’ose pas rouvrir. Je monte dans la voiture, et nous partons. Arrivés sur le parking du supermarché, Bouchon commence à s’impatienter. J’ai un hurlement de Bouchon en bruit de fond. J’ouvre le coffre. BVPF gît au fond. Elle n’a plus que 3 roues. J’ai un lambeau de poussette et un Bouchon hurlant. Je respire fort. A côté, vient se garer une twingo. En sort Maman-Modèle. Derrière, on distingue un bébé. Souriant. Maman-Modèle ouvre le coffre de sa petite twingo, et en sort, d’une seule main, une poussette pliée. 3 roues d’origine. Elle fait une mini manip et la déplie. Elle est belle. C’est une Quinny Yezz. Je pleure.

    Répondre
  49. juliab69 26 mars 2012

    Bonjour !!
    Je ne connaissais pas ton blog, mais je viens de le découvrir avec le lien qu’il y a sur celui de « monblogdemaman » où j’ai bien sûr participé au concours pour gagner cette super poussette de mes rêves !!!
    Je te racontes donc l’anecdote que j’ai partagé sur son blog: j’étais enceinte jusqu’aux yeux et je suis allée chercher la poussette que me vendait d’occas une de mes collègue (qui habite dans mon quartier). Quand je me suis retrouvée dans la rue en poussant l’engin, j’ai ressenti de drôles de trucs… D’un coup, bébé prennait forme dans ce petit espace sur roulettes, et je me suis mise à lui parler. Je lui racontais combien j’avais hâte qu’il arrive pour lui faire faire de supères balades, etc… et les gens me regardaient parler à ma poussette avec de larges sourires. Il a même fallu que j’explique à une vieille dame qu’elle ne trouverai pas de bébé quand elle s’est penchée pour découvrir mon interlocuteur et elle a sourit lorsque je lui ai dit que c’était une 1ère sortie à pousette avec mon p’tit loup dans mon ventrou… hihihi
    J’ai imprimé la photo de la pousette pour me porter chance et mon loulou quand il voit la photo, me dit « oooohhhhh » avec sa petite bouche en coeur… trop mignon !!!!
    Allez, je croise les doigts (et même les doigts de pieds !!!) et vivement demain…
    Des bises,

    Répondre
  50. LuLuLy 26 mars 2012

    Bonjour,

    La poussette.
    Acte 1 : De la recherche à l’achat

    Avant la naissance de La Puce, il me paraissait indispensable d’acheter une poussette. J’en discute avec l’Hom qui n’a que peu d’exigence : une super poussette trois roues pour aller se balader sur la plage.
    En mère geek fauchée, je mets mon nez dans plusieurs sites d’occas. Lorsque l’on pas jamais eu d’enfant et que l’on débute en matière de puériculture, ce n’est pas si facile que ça de s’en sortir avec les différentes terminologies : poussettes citadines, cannes ou polyvalentes, cosy, babycoque, base isofix, nacelle, etc.
    Je me fie à L’Hom et à son expérience puisqu’il a déjà une fille. Je trouve La Perle idéale, pas chère et complète juste à côté de la maison.
    Un coup de fil plus tard, nous allons la chercher. Accueil chaleureux de la dame mais premier problème, une roue n’est pas bien fixée et s’en va régulièrement sans prévenir (ce qui explique son prix défiant toute concurrence) !!!!
    Qu’à cela ne tienne, L’Hom est bricoleur et confiant, il va arranger cela. Transaction conclue !
    On sort de la maison, on plie la poussette et là : on regarde la poussette, on regarde mon coffre de voiture ! Grosse interrogation, cela va-t-il rentrer ? On essaye par le coffre puis par les portière, nous n’avons plus qu’ne solution : mettre la voiture en break. Mais même ainsi nous avons eu du mal à installer tous les éléments. L’essentiel et d’avoir une poussette et je n’ai pas les moyens de changer de voiture.

    Acte 2 : Première sortie – été 2011
    La puce est née depuis quelques temps et j’ai très envie de sortir. L’Hom est parti bosser au marché, rejoignons le ! Je mets la voiture en demi-break, la poussette d’un côté (qu’est-ce qu’elle est lourde !), la nacelle de l’autre avec la Puce. Je suis fière de moi et heureuse de sortir un peu.
    Je vois La Grande pointer le bout de son nez. Ah oui, mais qu’est-ce que je fais de la Grande ?
    La Grande est grande, 8 ans, je lui propose de monter à l’avant pour une fois.
    Arrivé au marché, il faut tout recommencer. Je sors la poussette (plus facile à rentrer qu’à sortir), la nacelle… Je vous passe l’épisode du frein que j’ai oublié de mettre et de la poussette qui s’en va avant que j’ai pu mettre la nacelle dessus.
    Le marché au mois de juillet, c’est plein de monde. Il faut se faufiler entre les déballeurs, jouer des coudes avec les passants et jeter un regard compatissants aux mamans qui comme moi rêvaient d’une p’tite sortie.
    Nous rejoignons le père, pas très heureux de voir débarquer ainsi toute la troupe en envahir son espace de vente. La poussette est tellement imposant qu’il est impossible pour les passants de pouvoir regarder les créations de l’Hom. L’apothéose arrive peu de temps après, lorsque La Puce se met à pleurer. Je tente de la calmer en faisant rouler la Grosse Poussette. Au bout de 30 min, la balade vire en épreuve à la Koh lanta, je capitule et nous rentrons.
    Même cirque pour rejoindre la voiture et faire rentrer tout ce p’tit monde dedans.
    J’ai maudit la poussette. Elle est désormais reléguée dans l’atelier de L’Hom pour une utilisation strictement « plagière ». J’ai été vaccinée et, par la suite, toutes sorties s’est effectuée en écharpe.

    Acte 3 : La Quinny Yezz – Printemps / été 2012
    La Puce à bien grandit. Elle ne cesse de demander à aller se promener. La Grosse Poussette est bannie, l’écharpe est trop petite, la marche n’est pas très stable : que nous reste-t-il ? La Quinny Yezz !
    Plus de galère, plus de problème pour installer la Quinny Yezz dans la voiture. D’une seule main, elle rentre dans le coffre et me laisse même de la place pour ranger toutes les paquets de courses. Les deux filles sont bien installées dans leur siège auto à l’arrière en toute sécurité.
    Arrivé au marché, plus la peine de stresser. La poussette se déplie aussi vite qu’elle n’a été rangée. C’est partie pour la balade ! Plus de regards compatissants entre mamans, et comme elle se conduit d’une seule main, La Grande prend plaisir à promener La Puce. L’Hom nous attend impatiemment sur son stand, tout content de s’afficher comme un quarantenaire dynamique et moderne. Il part faire un tour avec Les filles pour parader en Quinny Yezz, me laissant jouer les marchandes.
    La Quinny est devenue mon amie !

    Répondre
  51. Caroline JACQUET 26 mars 2012

    Bonjour,
    et merci pour ce super giveaway !

    Mon anecdote :

    Nous étions chez belle maman pour feter l’anniversaire du cousin. Ma puce n’avait que 4 mois mais on commencait déjà à la mettre dans la poussette en position semi-allongée.

    Elle était positionnée à mes côtés et c’était le moment de souffler les bougies, manger le gâteau accompagner de champagne pour l’occasion.

    Nous sommes tous servis et ma belle soeur se penche vers ma fille avec son verre « bien frais », sauf qu’elle perd l’équilibre…. une douche froide pour ma Poupette au champagne….ça refroidi ! Grosse peur pour tout le monde.

    Heureusement Maman avait prévu une tenue de rechange pour bébé et le hamac était déhoussable et lavable.

    Aujourd’hui, une Yezz me permettra de satisfaire ma fille quand elle voudra marcher mais également mes bras et mon dos quand elle sera fatiguée.

    Merci à toi et à Quinny.

    Répondre
  52. Sarah 26 mars 2012

    un jeudi matin, je conduis LaGrande à l’école : tout le monde dans la voiture, on se gare près de l’école, LaGrande a pied, LaPetite dans la pousette.
    Allez allez, on se dépeche, maman veut avoir son train, hop hop hop.
    LaGrande déposée dans la classe, on repart à la voiture, LaPetite dans le siège auto. Déposage de cette dernière chez la nounou, allage à la gare, attrapage du train : ouf tout va bien.
    Jeudi soir c’est papa qui récupère les filles, vendredi matin c’est encore lui qui les conduit. Arrive vendredi soir : c’est moi qui les récupère : d’abord LaPetite chez la nounou : tout va bien. Garée non loin de l’école, j’ouvre le coffre : Plus de poussette :
    « – Allo Chéri, t’aurais pu me dire que tu m’as pris la poussette. LaPetite est lourde, j’ai mal aux bras a la porter jusqu’a l’école et gnagnagni et gnagnagna !!! GRRR !!!
    – Mais j’ai pas pris la poussette moi ! »
    Grand moment de solitude, réfléchissement, p…n de m….e où elle est cette p….n de poussette ????

    Quelle C….SSE ! j’ai oublié ma poussette sur le bord de la route jeudi matin. bien sur vendredi soir plus de poussette au même endroit, ni même aux alentours…
    Z’avez déja perdu une poussette vous ?

    Répondre
  53. Amandine H. 26 mars 2012

    Qu’est ce qu’elle est belle cette Quinny, une de plus, j’ai envie de dire car elles sont TOUTES belles les Quinny…!
    Je participe volontier car bébé grandit et cette poussette serait parfaite pour lui en ce moment.
    J’ai eu plusieurs poussettes. La première était énorme et pas vraiment pratique. La 2ème, une Loola, un bonheur après le char d’assaut que j’avais eu… mais elle n’avait pas ce petit côté « design » que j’ai trouvé quand j’ai décidé de prendre une Quinny Buzz. La Buzz, parfaite mais un peu trop large. Ensuite, il y a l’actuelle : une Zapp Xtra. Maniable, jolie, assez compacte. C’est avec cette Zapp Xtra qu’il m’est arrivé une petite mésaventure… En séance shopping, avec des sacs déjà bien chargés, j’ai voulu soulager une main de tout ce poids en accrochant les dits sacs à une poignée de la poussette. En roulant, pas de souci… Mais en faisant un arrêt et en lachant les poignées pour regarder « je ne sais plus quoi d’ailleurs », HOP, roue avant en l’air, prêt pour le decollage direction la LUNE… Le poids a fait basculer cette poussette plutôt légère. C’est pas la faute de la poussette mais plutôt la maman « feignasse »…
    Merci pour ce concours au Top, je croise mes doigts.

    Répondre
  54. MagaliT 26 mars 2012

    Yezz ! Enfin une poussette conçue (par ?) pour les mamans !
    Chez nous, pas d’anecdote de poussette… On avait laissé tomber l’idée de trouver une poussette facilement transportable sur le dos, et du coup, c’est le bébé qu’on porte sur le dos ! Mais plus ça grandit, plus ça pèse, ces petits êtres là ! Notre rêve va-t-il enfin devenir réalité ? Ne manquerait plus que les commandes à distance et l’antivol intégré…!

    Répondre
  55. gilliane 26 mars 2012

    Hello, je vais enfin raconter la grande aventure des poussettes chez moi !
    Cette histoire commence il y a 7 ans ( c’est l’âge de mon fils!) Premier choix : pas de sous donc pas de poussette ( ça coute un bras cette bête là!) Une écharpe et tout roule … sauf que c’est l’étè et qu’il fait chaud. Aprés la deuxième visite chez le pédiatre a porter le cosy qui pèse trois tonnes sous 40° à l’ombre ( j’habite près de Marseille pour de vrai), je rends les armes: il me faut une poussette : direction aubert. Et là des poussettes partout et la gentille vendeuse me regarde comme une folle quand je lui dis qu’il me faut une poussette tout de suite :  » mais voyons il faut la commander pendant la grossesse! » Elle finit par me vendre le modèle d’expo. Fin du premier épisode sauf … Que je préfère l’écharpe à la poussette pas terrible. Un an et demi plus tard, l’écharpe ne convient plus du tout au petit gars, on ressort la poussette. Et même on achète une poussette canne qu’on a bien choisie : une mac*. Elle est super légère, maniable tout va bien … sauf que je n’arrive jamais à la plier seule ( mes neurones ne doivent pas etre compatibles!). Avec chéri tout va bien, seule impossible : je la met dans la voiture sans la plier, une fois, deux fois et le troisième j’ai déjà les course dans le coffre… Il faut la plier : je tire, je pousse, je saute,… d’une cout elle se plie. Je la jette dans le coffre et je rentre. Deux jours plus tard, on part en promenade pour la journée: tout est dans la voiture, poussette, pique-nique, bebe, chéri… On arrive , on déplie la poussette sauf qu’elle ne se déplie pas! J’avais tordu un des cotés! bref la cata. On ne rachète pas de poussette, bebe marchera et on le portera.
    Aujourd’hui petit puce à 16 mois ( le 29!) et il nous faut une poussette deuxième âge qui ne fasse plus soupirer chéri quand il me voit partir avec. Bref il me faut la Yezz de Quinny.
    Merci de m’avoir lu même si je participe au dernier moment .

    Répondre
  56. maman geekette 26 mars 2012

    Bonsoir,

    l’été dernier, nous sommes allés promener et notre loulou en poussette et nous nous sommes arrêtés le temps de faire quelques photos.
    Mon homme cri, je me retourne et je vois ma poussette commencer à descendre la pente …j’avais oublié de mettre le frein sur les roues.
    Il s’est bien fichu de moi qui a mis quelques secondes pour réaliser qu’elle partait et courir derrière.
    Mon fils n’était pas dedans heureusement!
    Belle soirée

    Répondre
  57. Julie 26 mars 2012

    Premier bébé, poussette flambant neuve à 8!6??78$$ (oui, rien n’est trop beau pour l’enfant)…la vendeuse m’avait expliqué rapidement l’installation des accessoires dont la capote de pluie et insiste sur la facilité de mise en place (bin oui tu l’as paye la facilité). J’ai une mémoire visuelle, ça sera trooop fastoche. Première sortie avec bébé, tout va bien, ma poussette est fabuleuse. Première goutte de pluie, bah on attend un peu quand même, c’est marrant. Ha tiens, la pluie s’intensifie, on met la capote de pluie ! Et là, c’est le moment que choisit ma mémoire visuelle pour me lâcher… je me retrouve donc en plein milieu de la rue à essayer de mettre cette fucking capote (que je n’arriverai jamais à mettre), des gens qui s’arrêtent pour me dire que quand même je devrais faire attention à mon bébé qui commence à prendre l’eau. Je finis lamentablement dans le premier bus avec un bébé tout mouillé et le regard réprobateur des usagers autour de moi…solitude quand tu nous tiens…
    Et toi Quinny, t’es pratique en cas de pluie ? T’as l’air en tout cas…
    Merci pour le concours, j’ai bien rigolé en lisant les commentaires !

    Répondre
  58. azelys 3 mai 2012

    moi j’ai l’ancien model quinny et j’en suis ravis mais celui ci parait encore « plus mieux ».

    Répondre
  59. mimicracra 16 février 2014

    A l achat de notre deuxieme poussette censé etre ultra supra mieux que la precedente, colis recu, etalé sur le carrelage du salon, notice ouverte, mimicracra dans les emballages, impossible de savoir comment plié et déplier la poussette … j ai passé deux mois a la jetter par terre pour la fermer et lui mettre des coups de pieds pour l ouvrir jusqu au jour où….ma niece de 5 ans me dit: mais tatie regarde si tu utilise ta deuxieme c est plus facile !!! ……………. j ai repondu avec un sourire vert jaune violet : Ha…….c est pas faux……

    Répondre
  60. mimicracra 16 février 2014

    Bon il n y a pas que pour la poussette que je suis blonde… je viens de repondre a un post de 2012 pour gagner une poussette qui a ete gagné il y a deux ans… YOUhOUuuuuu !!! Peace and love !!!

    Répondre
  61. Gourlay 10 mars 2014

    Je l’ai, elle s’est cassée quand je l’ai pliée j’avais oubliée un biberon dans la pochette…
    Maintenant je souhaiterai juste racheté la pièce cassée que j’ai déjà démontée mais aprioris cela n’est pas possible, même en allant sur place!!
    Si non le forfait réparation est à 100 euros …
    Ce qui est sûre c’est que je suis super déçu par le sav et que je vais pas en faire la pub….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *