au boulot à vélo !

Hey!

Je continue sur mon super nouveau bureau donc,  aujourd’hui je vous fait un post un peu long pour vous parler de comment je m’y rends.

Le vélo s’est vite imposé. j’avais déjà testé cet été, j’ai vu que c’etait largement faisable. J’avais d’ailleurs profité de l’occasion pour participer au challenge Au boulot à vélo, pour lequel j’ai d’ailleurs réalisé les affiches et flyers avec l’association Metz à vélo.

J’habite à 4 km du bureau, c’est pas beaucoup mais je dois franchir 2 ponts et un boulevard où rien n’est fait pour que le vélo soit sûr. Clairement la ville de Metz a fait pas mal d’efforts pour la mobilité douce depuis quelques années mais pour la périphérie il y a encore du boulot…
Je ne mets pas beaucoup plus de temps qu’en voiture et je gagne surtout du temps à ne pas chercher de place de parking (et je fais surtout des économies d’essence et de stationnement!)

Le plus compliqué c’est de savoir s’équiper pour les conditions météo,  je n’ai pas encore trouvé la cape de pluie idéale, j’ai ajouté une petite lumière qui a plusieurs mode d’éclairage (fixe ou clignotant) pour être plus visible (j’avoue, j’ai un phare avec une dynamo mais ça rajoute de la résistance!) car le soir il fait bien nuit quand je rentre. D’ailleurs on trouve plein de petits accessoires sympa pour le vélo dans les enseignes danoises ou hollandaises comme Flying Tiger, Sostrene Grene ou Hema.

J’utilise un Vélo de ville Gitane, le 1930 qui a 6 vitesses. Je l’adore, je l’ai depuis 10 ans il est très robuste et confortable mais il est un poil petit pour moi. Je lorgne sur les sublimes vélos de la marque anglaise Bobbin, le Brownie  vert d’eau par exemple!

Je prends vos conseils si vous en avez et je referai parfois le point ici si certain(e)s d’entre vous sont tentés par ce mode de transport.

Si c’est déjà le cas ou si vous roulez occasionnellement à vélo dans votre agglomération, je vous invite à remplir ce questionnaire, il ne reste que 15 jours pour y répondre et plus on sera nombreux plus on a de chances de se faire entendre.

Je me découvre un coté un peu militant maintenant que je suis cycliste au quotidien, ça peut être stressant d’être confronté à la circulation automobile, et j’envie les habitants de villes comme Copenhague (graal ultime!) ou Strasbourg, où le vélo fait partie intégrante de la ville, les aménagements y sont top. Dans ma ville les stationnement gratuits ont presque tous disparus pour justement encourager les gens à prendre le vélo ou les transports en commun mais il reste tant à faire pour sécuriser les trajets!

Alors vous? racontez-moi un peu; vous allez bosser à vélo? ça vous tente?

 

Enregistrer

1 Comment

  1. P2O 16 novembre 2017

    ça me tente bien d’essayer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *